Dernières Nouvelles

par Julie ~ 8 juillet 2015

Chers amis, hôtes, voyageurs, curieux, rêveurs… soyez les bienvenus à Côté Large!

Cap Sicié

Quand le Mistral ou la Tramontane ne soufflaient pas trop fort, je venais me mettre entre deux roches au ras de l’eau, au millieu des goélands, des merles, des hirondelles et j’y restais presque tout le jour dans cette espèce de stupeur et d’accablement délicieux que donne la contemplation de la mer.

Vous connaissez, n’est-ce pas, cette jolie griserie de l’âme? On ne pense pas, on ne rêve pas non-plus. Tout votre être vous échappe, s’envole, s’éparpille.

On est la mouette qui plonge, la poussière d’écume qui flotte au soleil entre deux vagues, la fumée blanche de ce paquebot qui s’éloigne, ce petit corailleur à voile rouge, cette perle d’eau, ce flacon de brume, tout, excepté soi-même.

Oh! Que j’en ai passé dans mon île de ces belles heures de demi-sommeil et d’éparpillement!


Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin